Jean-Luc Guionnet
Accueil > Dispositif & Installation > Surface témoin

Surface témoin

¬ Dispositif & Installation

titre documents joints


Nous voulons compter sur les voix, le passage, l’idée d’un lieu mi-dans mi-hors (un
drôle de milieu), le passage obligé, ce qu’est l’"entrée", l’organisation d’un milieu
sonore à vivre en passant par là, mais aussi la composition d’un espace sonore au
pied de la lettre.

Nous voulons aussi creuser la confrontation de multiple niveaux de perceptions, et
que cette confrontation crée un espace second, mental celui-là, organisé par la
simultanéité du sens et de la matière, des signaux et des formes, du continu et du
silence, de la musique et de la parole etc.
le processus de ce travail sur / avec le lieu :
étape 1 – 9.9.05

- enquête sur un lieu – le 994
- exclusivement l’entrée
- description du lieu - son entrée - par ceux qui vivent ici ou ceux qui passent devant

- on se présente :
Nous préparons une exposition dans le cadre du festival "Lieux communs" qui se déroulera à
partir du 15 octobre pour une durée de 1 mois. Pour ce projet, nous avons besoin de la
collaboration des gens du quartier et de tous ceux qui passent devant ce bâtiment.
Nous aimerions vous poser quelques questions au sujet de ce lieu, et plus précisément sur
cet espace (...). Est que vous auriez 5 minutes à nous accorder ?

(OUI)

Vos réponses vont être enregistrées et seront présentées dans le cadre de notre exposition.
Il n’y a aucune image, comme la radio.
Ce qui nous intéresse, c’est votre impression immédiate et non une vérité absolue.

- on les fait entrer
- on pose les mêmes questions à tout le monde
- le questionnaire :

1. Quelle heure est-il ?
2. quelle est la date de naissance du bâtiment ?
3. les dimensions de l’espace où vous vous trouvez :
combien de m2, la longueur, la largeur, et la hauteur.
4. Faites la liste de ce que voyez autour de vous
5. Estimer le nombre de briques de la pièce
6. De là où vous êtes, qu’est-ce que vous entendez ?
7. A quoi servait et/ou sert cet espace ?
8. Est-ce que ce lieu provoque quelque chose chez vous ? Quoi ?
9. Sans regarder votre montre, estimer la durée de notre échange.

étape 2 - 19.09.05

- Durant 3 jours (les 8,9 et 12 septembre), 80 personnes ont été interrogées.
- à partir de leurs réponses, on établit des listes comme autant de bases de données pour
l’installation à venir.
- Il y a donc des listes de chiffres pour la dimension de l’entrée (m2, hauteur, longueur,
largeur), pour l’heure, la datation du bâtiment, les briques, ou encore la durée de l’entretien.
- il y a aussi des listes de mots pour ce qui concerne les choses visibles.
- il y a enfin des listes pour les questions d’écoute, pour l’utilité du bâtiment et de l’entrée, et
pour la sensation de chacun à être en ce lieu.

étape 3 - 23.09.05

- le 23 septembre, dans les même conditions que les 80 autres personnes, un architecte
vient décrire cet entrée et situer le bâtiment dans son époque.
- le 27 septembre, dans les même conditions que les 80 autres personnes et que l’architecte,
un ingénieur du son vient définir les caractéristiques acoustiques de cet entrée et les
méthodes d’analyse développés par les acousticiens.
- le 6 octobre, à partir des enregistrements des questionnaires, une linguiste est interrogée
dans le studio son. Elle analyse le discours des personnes interrogées et celui du
questionnaire.

étape 4 - 07.10.05

- le 7 octobre, à partir du relevé métrique de l’entrée (sa largeur), l’onde stationnaire est
calculée. On obtient ainsi la fréquence pure de 84 hertz. Ensuite sont calculées toutes les
harmoniques : 168 / 336 / 672 / 1344 / 2644 / 5378 / 10752 et aussi 42 hertz

- les entretiens, les listes, l’onde stationnaire sont progressivement répartis sur 12 pistes
monophoniques.
- La répartition se fait selon les modalités suivantes : chaque piste correspondant in-situ à
son numéro.
piste 1 : longueur / date / remarques
piste 2 : largeur / date / remarques
piste 3 : les briques (calcul)
piste 4 : les briques (le chiffre)
piste 5 : sensation / dimension
piste 6 : hauteur / date
piste 7 : les 3 spécialistes interrogés
piste 8 : mixage de toutes les pistes + listes de chiffres
piste 9 : écoute / durée
piste 10 : heure / utilité / date (calcul)
piste 11 : remarques
piste 12 : liste des choses

étape 5 - 10.10.05

- l’installation dans l’entrée commence

avant

- le câblage doit être le plus discret possible. La quinzaine de câbles courent le long du
circuit électrique préexistant.
- une quinzaine de haut-parleurs, dont la moitié visible a été choisie pour ses particularités
techniques et visuelles : haut-parleur à chambre de compression utilisé dans des contextes
de sonorisation de ville, de site industriel...
- cette moitié visible projette les voix dans l’espace de l’entrée et à l’extérieur.
- les autres haut-parleurs (de qualité HIFI) sont disposés dans la cave, les bureaux des
Instants Chavirés, ou encore au dessus du rideau métallique de l’entrée.
- 7 lecteurs cd en lecture aléatoire jouent les dizaines d’échantillons de chaque CD créé.
- 2 rampes de projecteurs, fixées dans cette entrée, suivent les mouvements sonores de la
piste 11 (les remarques), et définissent un rythme aléatoire.
- l’entrée est entièrement nettoyée et vidée de tout objet
après

- la "surface-témoin" est prête à accueillir les visiteurs.
10 4

eric la casa et jean-luc guionnet

du 15 octobre – 13 novembre 2005

au 994M2, 2 rue émile Zola,
Montreuil-sous-bois

Production : Les Instants Chavirés -
festival 2005

informations :

http://www.instantschavires.com/
et
http://ascendre.free.fr/